Pipocratie

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 18 septembre 2006

La déconfiture des USA ?

L'excellent blog d'Aureliano, "la fin du capitalisme" nous apprend que l'économie US ne tient plus que par l'injection massive des investisseurs étrangers, pour maintenir l'économie US à flots.

Que se passerait-il s'ils retiraient massivement leurs billes, tous en même temps ?

Faut qu'on m'explique

Dans un discours très récent du Neuneu-en-chef des Etat-Unis, Doboliou déclare à propos du 11 septembre :

"For example, Khalid Sheikh Mohammed described the design of planned attacks of buildings inside the U.S. and how operatives were directed to carry them out. That is valuable information for those of us who have the responsibility to protect the American people. He told us the operatives had been instructed to ensure that the explosives went off at a high -- a point that was high enough to prevent people trapped above from escaping."

Alors là, faut vraiment qu'on m'explique... Y a pas moyen, là !

"Safer but not safe"

Dans sa guerre éternelle contre le terrorisme, Doboliou fait une fois de plus vibrer la corde sensible de la peur en déclarant "we're safer ... but not yet safe (?!)". Une réthorique, d'ailleurs démolie par l'excellent Jon Stewart du "Daily Show"


Prétendre qu'aucune attaque terroriste n'a eu lieu sur le sol américain, c'est également gonflé, car c'est quand mêmer éluder complètement l'affaire de l'Anthrax., une affaire qui va également fêter son 5ème anniversaire, dont je doute que l'écho soit aussi retentissant que pour l'anniversaire du 11 septembre.

Parce qu'il faut toujours un commencement

Ca y est mon blog est lancé, alors de quoi on va parler ? pourquoi un titre pareil "pipocratie" ? Ce qui sous-tend l'esprit de ce blog, c'est que le pouvoir n'est plus détenu par le peuple, mais qu'un glissement sournois s'est opéré vers d'autres sphères... Quelles sphères ? A l'image de François Bayrou, qui dénonce la trop grande collusion entre médias et politique, je vais, moi, pipo, votre serviteur, de vous ouvrir les yeux sur la prise de pouvoir du pipeau, et que derrière le pipeau, se cachent des forces qui n'ont rien de démocratiques...