C'est la rentrée et Christian Paul s'inquiète sur son blog de la mise en application des mesures déséquilibrées et répressives de la loi DADVSI qui prétend fixer le cadre du droit d'auteur dans la société de l'information.

Il a bien raison de s'inquiéter : Ce lundi 2 octobre 2006, le TGI de Chambéry a condamné un internaute à 2000 euros d'amende pour le partage de 2 fichiers MP3. 1000 euros le titre !! Malgré les belles paroles de Renaud Donnedieu de Vabres, le véritable mot d'ordre a donc bien été transmis par le ministre de la culture : REPRESSION.

Un mot d'ordre auquel les consommateurs ont répondu : BOYCOTT. En effet, rien que sur le premier semestre 2006, la vente de disque perd encore presque 10,5% et à mon avis la dégringolade n'est pas finie. Tant que les multinationales traiteront leurs clients comme des voleurs et qu'elles feront voter des lois dignes d'une république bananière, les ventes continueront à chuter. Des têtes d'internautes tomberont, mais la différence entre elles et nous, c'est qu'on peut vivre sans acheter de CDs, alors qu'elles ne peuvent vivre sans notre fric.